Imprint

News

L'installation interactive "Mozart real-time Quintett" à Spot On MozART

Spot On MozART

13 - 14 octobre 2022

Mozarteum, Salzbourg, AT

Projection fulldome : "Liminal Spaces", "Future Room" et "site-inflexion" à Spot On MozART

Spot On MozART

13 - 14 octobre 2022

Mozarteum, Salzbourg, AT.

“Flood" à Spotlight

La façade de l'immeuble dénommé ancienne Dogana, classée monument historique, à Fledkirch, en Autriche, fait partie du mapping de projection dynamique "Flood", dont la base visuelle est le volume de texte de la "Déclaration universelle des droits de l'homme" adoptée en 1948. (Martin Kusch et Ruth Schnell)

Spotlight

5 - 8 octobre 2022

Alte Dogana, Neustadt 37, Feldkirch, AT

Digital Accidents

Sculptures d’impression 3D

2013

Relation fétichiste à l’objet d’art, fascination pour le spectacle et voyeurisme à l’égard des catastrophes. Réflexion sur la performativité à travers une mise en scène du virtuel et de l’inanimé.

Digital Accidents se compose d’une série d’objets produits en impression 3D manufacturés en plâtre polymère additif. Deux objets de cette série, Inevitable Beauty et Compulsive Commodity, évoquent l’interaction entre les objets réels et leur contrepartie en 3D dans l’espace virtuel grâce à une boucle de feedback singulièrement défectueuse. Inevitable Beauty est un train qui, sous sa forme modifiée, semble avoir été soumis à un maelström temporel lors de sa fabrication – un accident de train provoqué par une collision avec le temps. Compulsive Commodity est un camion décoré avec excès, qui présente, dans sa nouvelle forme, une structure matérielle altérée : son châssis s’est transformé en une carcasse semi-transparente comme si une catastrophe organique comme l’attaque d’un virus l’avait foudroyé.

Ces deux modèles virtuels représentent les originaux dans leurs moindres détails, ayant été acquis auprès d’une base de données en ligne majeure dans le secteur de l’industrie du modèle 3D. Le train – métaphore du 19ème siècle de vitesse et de pouvoir – et le véhicule automobile – métaphore (sur)utilisée des libertés individuelles du 20ème siècle – sont figés dans le temps dans un contexte d’exposition, une mise en scène du rapport fétichiste à l’objet d’art, de la fascination pour le spectacle et du voyeurisme envers les catastrophes imminentes.

Crédits

Coproduction avec:

Université des arts appliqués de Vienne, Autriche

Soutien:

Conseil des Arts et des Lettres du Québec, Conseil des Arts du Canada, Conseil des Arts de Montréal

Expositions / Spectacles

2013 Lalit Kala Academy, New Delhi / IN

2013 Moscow Biennale, Moscow / RU

2012 Viennafair, Vienna / AT

2012 Gallery Lisi Haemmerle, Festspielhaus Hellerau, Dresden/ CN